Les métiers du journalisme.

Quand je serai grand (e), je serai journaliste...
jeudi 25 février 2010
par  Sandra Seignoret
popularité : 1%

Être journaliste, c’est rechercher l’information, la vérifier, la sélectionner, rédiger. C’est aussi témoigner, expliquer, filmer, interviewer, enregistrer, photographier, monter les images, mettre en page...
Etre journaliste, c’est être un professionnel de l’information, un spécialiste de l’écriture.

Ce métier recouvre une grande diversité de fonctions : localier, grand reporter, journaliste radio, rédacteur en chef, secrétaire de rédaction, journaliste reporter d’images (JRI), journaliste web, maquettiste, illustrateur... Tous ces journalistes emploient les mêmes méthodes de travail (enquête, interview, reportage...) et sont soumis aux mêmes règles de déontologie.

Le statut de journaliste

Selon la loi du 29 mars 1935, est journaliste professionnel "celui qui a pour occupation principale, régulière et rétribuée, l’exercice de sa profession dans une ou plusieurs publications quotidiennes ou périodiques, ou dans une ou plusieurs agences de presse et qui en tire le principal de ses ressources".
Aujourd’hui, c’est encore sur ce texte, complété par d’autres dispositifs comme la convention collective des journalistes, qu’est fondé le statut de la profession. Depuis 1982, les journalistes de la radio et de la télévision bénéficient du même statut que ceux de la presse écrite.
Ce statut donne droit à la carte de presse, délivrée par la commission de la carte d’identité des journalistes professionnels. Le journaliste diplômé de l’une des 12 écoles reconnues par la profession (comme le CELSA) obtient sa carte au bout d’une année seulement (au lieu de 2).

Les métiers du journalisme peuvent être présentés selon les critères suivants : la nature de la mission (journaliste rédacteur, secrétaire de rédaction) et le type de presse (écrite, radio, télé, multimédia), le niveau hiérarchique (chef de service, rédacteur en chef...) et la possibilité d’exercer en indépendant (pigiste).

Où travaille-t-on ?

Presse écrite : quotidiens nationaux et régionaux, périodiques, presse d’information spécialisée, professionnelle, news, magazines...
Presse audiovisuelle : radio, télévision, société de production vidéo indépendante
Presse multimédia
Agence de presse : généraliste, spécialisée, photographique
En indépendant : pigiste

Confronté à des difficultés économiques persistantes, notamment dans la presse écrite, le secteur voit sa part de travailleurs précaires progresser.

LE SECTEUR

La mutation est en marche
Licenciements, fermetures de titres, restructurations : le ciel n’est pas particulièrement dégagé au-dessus de la profession. Avec 4 550 titres de presse écrite, 75 chaînes de télévision, plus de 900 opérateurs de radios, l’offre média en France reste très large. Mais ce domaine est en plein bouleversement. La presse écrite, en perte de vitesse, ne voit son audience progresser que grâce aux gratuits et aux magazines people et féminins. Le développement d’Internet et de la gratuité aux dépens de la presse payante change la donne. Côté télé, la part d’audience des principales chaînes, TF1 en tête, a reculé. Du jamais vu ! La révolution numérique est passée par là, les chaînes de la TNT grignotent petit à petit des parts de marché. Face à ces changements, les médias indépendants accusent le coup et les grands groupes se maintiennent grâce à des stratégies économiques et managériales qui ne font pas le bonheur des journalistes…

LES METIERS

De plus en plus de pigistes
Les 37.300 titulaires de la carte de presse travaillent en presse écrite, sur Internet, à la télévision, en radio… Que l’on soit diplômé ou autodidacte, pour débuter, mieux vaut s’armer de patience et d’acharnement et diversifier les collaborations. Internet offre des débouchés de plus en plus importants. De même, la presse spécialisée technique et professionnelle est un vivier d’emplois. Mais depuis plusieurs années, le nombre de pigistes (journalistes rémunérés à la tâche) augmente. Ce sont ces professionnels, au statut précaire, qui rencontrent le plus de difficultés économiques et professionnelles.

LES FORMATIONS

Les écoles reconnues, une voie royale
Contrairement à d’autres pays, l’accès à la profession de journaliste ne se fait pas grâce à l’obtention d’un diplôme bien précis. Cependant, les écoles de journalisme restent la voie la plus prisée pour apprendre les bases du métier. En France, douze écoles sont reconnues par la profession. Très demandées (seuls 8 % des candidats sont reçus chaque année), elles recrutent à bac (pour les deux IUT de Tours et de Lannion) ou à bac + 2 (pour les écoles privées et celles qui sont rattachées à une université : à Paris, le CFJ, l’IPJ, l’IFP et le Celsa ; à Toulouse, l’EJT ; à Lille, l’ESJ ; à Strasbourg, le CUEJ ; à Grenoble, l’ICM ; à Bordeaux, l’IJBA ; et à Marseille, l’EJC).

Mais la plupart des candidats ont en poche des diplômes beaucoup plus élevés, allant du master aux études en Institut d’études politiques. Ces douze établissements offrent à leurs candidats une formation reconnue et validée par la profession. Mais en 2008, seuls 14 % des nouveaux titulaires de la carte de presse étaient diplômés d’une de ces écoles. Depuis quelques années, les établissements privés prolifèrent. Avant de vous inscrire, vérifiez le contenu des programmes et observez avec attention les frais de scolarité. La note est souvent très salée…

À lire > Métiers du journalisme, un rêve à porté de main, Bien choisir sa formation en communication ou en journalisme, éditions l’Etudiant ; le Guide de la pige, éditions Entrecom ; le Journalisme, par Jean-Marie Charon, Milan éditions.
Sur le Net > Les sites dédiés au journalisme sont très nombreux. Citons notamment le portail www.categorynet.com pour l’actualité du secteur et les annonces de jobs et de stages, le site de l’École supérieure de journalisme de Lille et celui du Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information, qui disposent d’une documentation très riche sur les médias.

La Semaine de la Presse

Dans le cadre de la semaine de la presse, qui a lieu cette année du 22 au 27 mars, seront organisés au CDI des ateliers journalisme.
Nous serons un comité rédactionnel et notre mission sera de créer intégralement un magazine ou un journal.

Pendant ces quelques jours, divers sites seront ouverts au public :
Le site Bayard Presse vous présente, à travers plusieurs témoignages vidéo, le fonctionnement d’un magazine jeunesse.
http://www.clemi.org/fr/tv/les-medias-se-presentent/

Le journal La Croix vous propose un film sur le quotidien de l’équipe rédactionnelle.http://www.la-croix.com/video/la-croix/redaction.jsp

Le Figaro vous invite dans ses bureaux
http://www.lefigaro.fr/medias/2009/03/02/04002-20090302ARTFIG00571-les-coulisses-du-figaro-.php

Mon Petit Quotidien vous invite en coulisses
http://www.playbac.fr/page.9.enfants.mon-quotidien.redac-tout-savoir.php


Commentaires

Annonces

A la une cette semaine : nos vététistes vice champions régionaux UNSS

Eléonore, Appoline, Thibault et Pablo ... nos champions !

Bravo à nos élèves pour leur seconde place à la compétition de VTT UNSS de ce mercredi 29 mars 2017