Lecture du mois d’avril 2015 pour les classes de 4e et de 3e

mardi 31 mars 2015
par  Aurélien VINCENT
popularité : 1%

Lecture d’Avril 2015

1 avril 2015
Lecteurs : Laure 4, Laura 3, Georges 401, Dorian 301

Réconcilie-moi avec moi-même

Seigneur, Toi qui réconcilies les contraires :
la force et l’humilité, la vie et la mort,
viens me réconcilier avec moi-même.
Libère-moi de mes lâchetés, de mes égoïsmes...
Je me sens brisé, désarticulé, divisé, éparpillé.
Je ne m’aime plus, et ça ne m’aide pas à aimer les autres !
Mon péché a tout fané :
l’arôme du café, la rue qui s’éveille,
le rire des enfants.
Seigneur, j’ai trop mal,
viens me réconcilier avec moi-même,
avec ton rêve d’amour sur moi.
Purifie mon cœur :
je retrouverai la joie de dire merci
pour chaque miette de la vie.
Michel Hubaut


2 avril 2015
Lecteurs : Spencer 4, Emmy 3, Emmanuel 401, Nathan 301

Evangile de Jésus-Christ selon Saint Jean (XIII 1-15). Jeudi Saint

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. Au cours du repas, alors que le démon avait déjà inspiré à Judas Iscariote, fils de Simon, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est venu de Dieu et qu’il retourne à Dieu, se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis, il verse de l’eau dans un bassin, il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
Il arrive ainsi devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! » Jésus lui déclara : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard, tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras point de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, ... mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »
Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table. Il leur dit alors : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ? Vous m’appelez ‘ Maître ’ et ‘ Seigneur ’, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. »


3 avril 2015
Lecteurs : Andy 4, Maëlle 3, Yann 401, Briony 301

Vendredi Saint

Apprendre à ressusciter
Sur les chemins quotidiens de notre vie
Où il nous précède et nous attend,
Jésus nous apprend à ressusciter.
Car la Résurrection n’est pas un état final
Qui adviendrait brutalement à notre mort :
C’est une éclosion, c’est une avancée.

Jésus nous apprend à ressusciter car on apprend à ressusciter
Comme on apprend à faire ses premiers pas et à se tenir debout.
A la suite de Jésus, vivre c’est apprendre à ressusciter :
C’est apprendre à vivre en homme et en femme,
Chaque jour, de façon humaine, tout simplement,
C’est apprendre à donner de soi, c’est apprendre à croire
Que Dieu se consacre au bonheur du monde,
C’est apprendre à espérer que la vie a un sens
Et que la mort est un passage,
C’est apprendre à aimer à la façon de Dieu,
À écouter l’Esprit de Dieu en nous.
C’est apprendre à s’arracher au mal,
À partager avec chacun ce qui est nécessaire à la vie,
À refuser des situations indignes de l’être humain, c’est lutter,
Ne pas se taire quand la qualité de la vie est en cause et celle de l’amour,
C’est apprendre à vivre selon l’Evangile
Parce que c’est le chemin tracé par Jésus et sur lequel il nous précède
Afin de nous introduire dans la Résurrection !

Charles Singer


7 avril 2015
Lecteurs : Bastian 4, Ugo 3, Brian 401, Léa 301

TOI, LE RESSUSCITÉ

Seigneur Jésus, nous venons de te suivre dans ta Passion :
Tu as été confronté au mal absolu, à la violence injuste.
Tu as accepté de mourir, d’être enseveli et mis au tombeau.
Mais Dieu ne t’a pas abandonné au pouvoir de la mort.
Il t’a ressuscité.
L’Amour du Père est plus fort que la mort :
"Ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ;
sur lui la mort n’a plus aucun pouvoir. […]
Lui qui est vivant, c’est pour Dieu qu’il est vivant." (Romains 6,9-10)
Loué sois-Tu notre Dieu, alléluia !
Toi le Ressuscité, Toi qui es passé de la mort à la vie,
Tu nous communiques ta vie nouvelle et nous invites
à la confiance dans l’avenir, à la joie et à l’espérance :
"Jésus, comme à certains de tes disciples, il peut nous arriver
d’avoir de la peine à comprendre Ta présence de Ressuscité.
Mais, par l’Esprit Saint, Tu nous habites et Tu dis à chacun de nous :
"Viens à ma suite, j’ai ouvert pour toi un chemin de vie."

Frère Roger de Taizé


8 avril 2015
Lecteurs : Marine 4, Lilou 3, Jérémy 401, Enzo 301

Pâques : Un regard neuf
Auteur : Guy Gilbert

Chaque être porte en lui-même une part de résurrection.
Chaque être peut nous enrichir,
à condition de plonger en lui
dans ce qu’il y a de beau, de meilleur,
de lumineux, de divin.
Malheureusement, nous épluchons
d’abord les ténèbres de l’autre.
Et nous en restons là.
Le Christ est là, dans chaque être,
enfoui, prêt à se faire reconnaître,
et nous passons sans le voir.
Nous manquons la rencontre souvent,
pris par notre égoïsme, nos refus,
nos barrières, nos intolérances, nos rejets.
Nous avons besoin de demander
dans notre prière le regard du Christ.
Il plongeait dans les êtres avec une telle intensité,
une telle fraîcheur, une telle nouveauté,
que personne n’oubliait jamais plus ce regard.
Et en vivait.
Le Christ ressuscité a besoin de notre regard
de tendresse et de miséricorde
pour aborder chaque être.
Plonger dans ce que chaque personne a de meilleur,
c’est recevoir une parcelle
de la lumière du Ressuscité.


9 avril 2015
Lecteurs : Carla 4, Rachel 3, Camille 401, Jacques 301

TU ES LÀ, VIVANT, PRÈS DE MOI

Merci Seigneur Dieu, notre Père
Pour la vie que Tu nous donnes !
La graine dure et sèche
Est devenue une pousse vert tendre.
Aujourd’hui, c’est Pâques !
Jésus, je ne te vois pas,
Mais je sens que tu es là,
Vivant près de moi !
Merci Seigneur Jésus,
Tu m’ouvres le chemin.
Avec ma main dans ta main
Je marche dans la joie !

Extrait de : "Seigneur, garde ma main dans Ta main" Pâques 2011


10 avril 2015
Lecteurs : Clara 4, Elyn 3, Calista 401, Lou 301

LES ENFANTS APPRENNENT CE QU’ILS VIVENT

Si les enfants vivent dans la critique, ils apprennent à condamner.
Si les enfants vivent dans l’hostilité, ils apprennent à s’opposer avec agressivité.
Si les enfants vivent dans la peur, ils apprennent à être craintifs.
Si les enfants vivent dans la pitié, ils apprennent à se sentir pitoyables.
Si les enfants vivent dans la critique, ils apprennent à être timides.
Si les enfants vivent dans la jalousie, ils apprennent à être envieux.
Si les enfants vivent dans l’accusation, ils apprennent à être coupables.
Si les enfants vivent dans les encouragements, ils apprennent à avoir confiance en eux.
Si les enfants vivent dans la tolérance, ils apprennent la patience.
Si les enfants vivent dans l’appréciation, ils apprennent à apprécier.
Si les enfants vivent dans l’acceptation, ils apprennent à aimer.
Si les enfants vivent dans l’approbation, ils apprennent à s’aimer eux-mêmes.
Si les enfants vivent dans la reconnaissance, ils apprennent qu’il est bon d’avoir un but.
Si les enfants vivent dans le partage, ils apprennent la générosité.
Si les enfants vivent dans l’honnêteté, ils apprennent à être vrais.
Si les enfants vivent dans la justice, ils apprennent à être équitables.
Si les enfants vivent dans la gentillesse et la considération, ils apprennent le respect.
Si les enfants vivent dans la sécurité, ils apprennent à avoir foi en eux-mêmes et dans leur environnement.
Si les enfants vivent dans l’amitié, ils apprennent que le monde est un lieu où il fait bon vivre.

Dorothy Law Nolte


13 avril 2015
Lecteurs : Guillaume 4, Clémence 401
LA LÉGENDE DE L’ARC-EN-CIEL partie 1

Un beau jour, toutes les couleurs du monde entier se mirent à se disputer. Chacune prétendait qu’elle était la plus belle, la plus importante, la plus utile, la préférée ! Elles se vantaient, à haute-voix, chacune étant bien convaincue d’être la meilleure. Le bruit de leur querelle se faisait de plus en plus grand. Soudain, un éclair d’une lumière aveuglante apparut dans le ciel, accompagné de roulement de tonnerre. La pluie commença à tomber à torrents sans discontinuer. Effrayées, toutes les couleurs se tapirent et se rapprochèrent pour chercher un abri les unes près des autres.


14 avril 2015
Lecteurs : Elisa 4, Lorenzo 401

LA LÉGENDE DE L’ARC-EN-CIEL partie 2

La pluie prit la parole : "Stupides créatures qui vous battez entre vous, chacune essayant de dominer l’autre, ne savez-vous pas que c’est Dieu qui vous a faites toutes, chacune dans un but particulier, unique et différente ? Il aime chacune d’entre vous, il a besoin de vous toutes.
Joignez vos mains et venez à moi. Il va vous étendre à travers le ciel en un magnifique arc-en-ciel, pour vous montrer qu’il vous aime toutes, que vous pouvez vivre ensemble en paix. Comme une promesse qu’il est avec vous, et comme un signe d’espérance pour demain..."

Ainsi, chaque fois que Dieu envoie une pluie pour laver le monde, il place l’arc-en-ciel dans son ciel, et quand nous l’apercevons, nous devrions nous rappeler qu’il veut que nous sachions, nous aussi, nous apprécier les uns les autres et le louer de notre merveilleuse complémentarité...

Légende indienne


15 avril 2015
Lecteurs : Ella 4, Tom 401

LES BÉATITUDES DE LA PAIX

Paix à toi, le pauvre à bout de souffle,
C’est l’Amour qui parle en toi.
Paix à toi, le cœur amoureux,
C’est l’Avenir qui frappe en toi.
Paix à toi qui cries,
C’est l’Espérance qui crie en toi.
Paix à toi qui as mal au ventre de Justice,
C’est le désir qui t’affame et t’assoiffe.
Paix à toi, le cœur battant,
C’est la tendresse qui tisse en toi.
Paix à toi, le veilleur,
C’est le jour qui se lève en toi.
Paix à toi, l’ingénieur de paix,
C’est Dieu qui emprunte ton visage.
Paix à toi, le torturé de Justice.
Tu es libre.

Jean Debruynne


16 avril 2015
Lecteurs : Jules 4, Gaïane 401

SI TU CROIS… partie 1

Si tu crois qu’un sourire est plus fort qu’une arme,
Si tu crois à la puissance d’une main offerte,
Si tu crois que ce qui rassemble les hommes est plus important que ce qui divise,
Si tu crois qu’être différent est une richesse et non pas un danger,
Si tu sais regarder l’autre avec un brin d’amour,
Si tu préfères l’espérance au soupçon,
Si tu estimes que c’est à toi de faire le premier pas, plutôt qu’à l’autre,
Si le regard d’un enfant parvient encore à désarmer ton coeur,
Si tu peux te réjouir de la joie de ton voisin,
Si l’injustice qui frappe les autres te révolte autant que celle que tu subis,
Si pour toi l’étranger est un frère qui t’est proposé,
Si tu sais donner gratuitement un peu de ton temps par amour,
Si tu acceptes qu’un autre te rende service,


17 avril 2015
Lecteurs : Maëlle 4, Paola 401,

SI TU CROIS… partie 2

Si tu partages ton pain et que tu saches y joindre un morceau de ton coeur,
Si tu crois qu’un pardon va plus loin qu’une vengeance,
Si tu sais chanter le bonheur des autres et danser leur allégresse,
Si tu peux écouter le malheureux qui te fait perdre ton temps et lui garder ton sourire,
Si tu sais accepter la critique et en faire ton profit, sans la renvoyer et te justifier,

Si tu sais accueillir et adopter un avis différent du tien,
Si pour toi l’autre est d’abord un frère,
Si la colère est pour toi une faiblesse, non une preuve de force,
Si tu préfères être lésé que faire tort à quelqu’un,
Si tu refuses qu’après toi ce soit le déluge,
Si tu te ranges du côté du pauvre et de l’opprimé sans te prendre pour un héros,

Si tu crois que l’Amour est la seule force de dissuasion,
Si tu crois que la Paix est possible,

Alors la paix viendra.

Pierre Guilbert


20 avril 2015
Lecteurs : Nathan 4, Jimmy 3, Fanny 401, Alexia 301

Nous vivons dans un monde fermé à double tour
Nous vivons Seigneur
dans un monde fermé à double tour
verrouillé par des milliers et des milliers de clefs.
Chacun a les siennes,
celles de la maison,
celles de la voiture
celles de son bureau
et celles de son coffre,...
et nous cherchons sans cesse une autre clef :
clef de la réussite
ou clef du bonheur,
ou clef des songes
Toi Seigneur
qui a ouvert les yeux des aveugles et les oreilles des sourds,
donne-nous la seule clef qui nous manque,
celle qui ne verrouille pas mais libère,
celle qui ne renferme pas nos trésors périssables
mais livre passage à ton amour,
celle que tu as confiée aux mains fragiles de ton Église
pour ouvrir à tous les hommes les portes de ton royaume.
Pasteur Etienne Mathiot


21 avril 2015
Lecteurs : Alexandre 4, Pierre 3, Emma 401, Tristan 301


22 avril 2015
Lecteurs : Clément 4, Agathe 3, Alexia 401, Adrien 301

L’eau et la pierre
Un Père du désert disait :
La nature de l’eau est tendre, celle de la pierre est dure.
Mais si l’eau coule constamment goutte à goutte, elle creuse la pierre peu à peu, et cette dernière devient une vasque qui retient l’eau.
De même la Parole de Dieu est tendre et notre cœur est dur, mais l’homme qui entend fréquemment la Parole creuse son cœur pour accueillir la présence de Dieu.

Seigneur, trop souvent
notre cœur,
notre esprit,
notre intelligence,
sont durs comme de la pierre.
Chaque fois que nous ouvrons notre Bible
pour nous mettre à l’écoute de ta Parole,
qu’elle soit comme cette eau
qui creuse notre cœur de pierre
pour en faire un cœur de chair.
D’après Antoine Nouïs, « La galette et la cruche »


23 avril 2015
Lecteurs : Salomé 4, Alexia 3, Théo 401, Maxime 301

Je ne crains rien
Seigneur,
Je ne crains rien aujourd’hui.
Aucun danger, car tu es mon bouclier.
Aucune perte, car tout t’appartient.
Aucune souffrance, car tu m’aides à la surmonter.
Aucune déception, car tu veux me donner mieux.
Aucun ennemi, car il est aussi aimé de toi.
Aucune difficulté, car tu m’aides à faire face.
Communauté de Pomeyrol (Les Sœurs de Pomeyrol sont consacrées au ministère de la prière : être « sentinelle », veiller par la prière dans l’Église et pour le monde.)


24 avril 2015
Lecteurs : Tessa 4, Elsa 3, Layla 401, Eléna 301

Je ferme les yeux et j’écoute

Je ferme les yeux et j’écoute
Ainsi priait celui qui ne savait pas qu’il priait,
Et qui toujours crut ne pas croire
Et pour mieux connaître ma route
Je ferme les yeux et j’écoute.
Je crois bien que c’est par l’oreille
Que Dieu s’avance
Quand il vient comme en ce moment.
Moi qui ne crois à la prière
Je sens que je le laisse faire.
Et se peut-il que l’on résiste
A qui vient de loin, vous assiste,
Et s’installe modestement
Sans le plus petit argument
Au sein de vos propres affaires
Invisible mais déférent,
Pour vos plus obscures misères.

Le poète, écrivain : Jules Supervielle


Commentaires

Annonces

A la une cette semaine : nos vététistes vice champions régionaux UNSS

Eléonore, Appoline, Thibault et Pablo ... nos champions !

Bravo à nos élèves pour leur seconde place à la compétition de VTT UNSS de ce mercredi 29 mars 2017