Lecture du mois de Janvier et février 2015 pour les classes de 4e et de 3e

jeudi 8 janvier 2015
par  Aurélien VINCENT
popularité : 1%

Lecture des mois de janvier et février 2015

5 janvier 2015
Lecteurs : Guillaume 4°, Jimmy 3°, Georges 401, Alexia 301

(Hier fête de l’Epiphanie)
Chacun de nous, poète ou ingénieur, pauvre ou riche, jeune ou vieux, travailleur manuel ou intellectuel, chef d’État ou concierge, tous nous poursuivons une étoile dans le ciel de notre cœur, de notre conscience ou dans le ciel de nos rêves. Les hommes sont souvent des « Mages » qui, dans la nuit, sont en quête d’une étoile.
Comment s’appelle l’étoile que vous cherchez, l’étoile qui vous permet de vivre, d’espérer encore et malgré tout ? S’appelle-t-elle : santé, justice, Paix, Amour, Bonheur, tendresse, Liberté ? Car le plus dramatique dans la vie d’un homme, c’est de ne plus avoir d’étoiles à poursuivre ! Alors au fond d’une nuit trop noire, l’homme se meurt de désespoir ou d’ennui.
La foi est l’étoile du croyant. Elle est un don de l’Esprit, une lumière intérieure qui l’aide à regarder « autrement » sa vie quotidienne. La foi est un nouveau regard illuminé par la lumière du Christ vivant qui se lève, peu à peu, sur l’obscurité de notre terre.
La foi est une invitation à apprendre à discerner les « épiphanies » de Dieu, à découvrir ces mille et une petites étoiles qui, de temps en temps, percent la grisaille de notre vie quotidienne.
Michel Hubaut


6 janvier 2015
Lecteurs : Elisa 4°, Pierre 3°, Emmanuel 401, Tristan 301

PRIERE POUR LA NOUVELLE ANNEE
Seigneur, tu m’offres cette nouvelle année
comme un vitrail à rassembler
avec les trois cent soixante-cinq morceaux de toutes les couleurs
qui représentent les jours de ma vie.
J’y mettrai le rouge de mon amour et de mon enthousiasme,
le mauve de mes peines et de mes deuils,
le vert de mes espoirs et le rosé de mes rêves,
le bleu ou le gris de mes engagements ou de mes luttes,
le jaune et l’or de mes moissons...
Je réserverai le blanc pour les jours ordinaires
et le noir pour ceux où tu seras absent.
Je cimenterai le tout par la prière de ma foi
et par ma confiance sereine en toi.
Seigneur, je te demande simplement d’illuminer, de l’intérieur,
ce vitrail de ma vie par la lumière de ta présence et par le feu de ton Esprit de vie.
Ainsi, par transparence, ceux que je rencontrerai cette année,
y découvriront peut-être le visage de ton Fils bien-aimé Jésus-Christ, Notre-Seigneur.

Gaston Lecleir,


7 janvier 2015
Lecteurs : Ella 4°, Agathe 3°, Yann 401, Adrien 301

LE SOURIRE
Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup.
Il enrichit ceux qui le reçoivent
Sans appauvrir ceux qui le donnent.
Il ne dure qu’un instant
Mais son souvenir est parfois éternel !
Personne n’est assez riche pour s’en passer,
Personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter.
Il crée le bonheur du foyer.
Il est le signe sensible de l’amitié.
Un sourire donne du repos à l’être fatigué,
Rend du courage aux plus découragés.
Il ne peut ni s’acheter, ni se prêter, ni se voler
Car c’est une chose qui n’a de valeur
Qu’à partir du moment où il se donne.
Et si quelquefois vous rencontrez une personne
Qui ne sait plus avoir le sourire...
Soyez généreux, donnez-lui le vôtre
Car nul n’a autant besoin d’un sourire,
Que celui qui ne peut plus en donner aux autres...

Gandhi


8 janvier 2015
Lecteurs : Jules 4°, Alexia 3°, Brian 401, Maxime 301

Accueillir notre humanité : partie 1
La prise de conscience que nous appartenons à une humanité commune, et que cette appartenance est plus fondamentale que tout autre appartenance, a changé beaucoup de mes attitudes et ma vision de l’être humain. Elle m’a aidé à me libérer de compulsions égocentriques et de blessures intérieures, m’a incité à mieux accueillir ceux qui sont différents, les « étrangers », et même ceux qui nous agressent, les « ennemis ». Passer de l’égoïsme à l’amour, de l’esclavage à la liberté, de l’enfermement sur soi à l’ouverture aux autres, c’est grandir ; c’est le chemin vers la pleine maturité humaine.


9 janvier 2015
Lecteurs : Maëlle 4°, Elsa 3°, Jérémy 401, Eléna 301

Accueillir notre humanité : partie 2
Nous sommes tous appelés à la libération du coeur, à nous ouvrir aux autres et à découvrir ce qui fait le fond de notre être, notre humanité commune. Mais cette libération est un long cheminement, depuis l’angoisse et l’enfermement sur nous-mêmes, où nous nous sentons coupés des autres, jusqu’à un amour plénier qui nous transforme et nous permet d’aider les autres à se transformer. Ce cheminement, nous ne pouvons l’accomplir seuls. Il implique que nous appartenions, à un moment ou un autre, à un groupe ouvert qui aide chacun à vivre un dialogue harmonieux avec les autres, à l’intérieur comme à l’extérieur du groupe. [...]
On peut s’étonner que les faibles et les exclus puissent être des maîtres en humanité, mais c’est la vérité que je découvre en vivant avec eux.
Jean Vanier,


12 janvier 2015
Lecteurs : Nathan 4°, Eva 3°, Camille 401, Jessie 301

Prière à la Sainte Famille

O Sainte Famille de Nazareth, communauté d’amour de Jésus, Marie et Joseph, modèle et idéal de toute famille chrétienne, nous te confions nos familles.
Ouvre le cœur de chaque foyer domestique à la foi, à l’accueil de la parole de Dieu, au témoignage chrétien, pour qu’il devienne une source de nouvelles et saintes vocations.
Dispose l’esprit des parents, afin que, avec une prompte charité, un soin plein de sagesse et une tendre piété, ils soient pour leurs enfants des guides sûrs vers les biens spirituels et éternels.
Suscite dans l’esprit des jeunes une conscience droite et une volonté libre pour que, grandissant "en sagesse, en âge et en grâce", ils accueillent généreusement le don de la vocation divine.
Sainte Famille de Nazareth, fais que nous tous, en contemplant et en imitant la prière assidue, l’obéissance généreuse, la pauvreté digne et la pureté virginale vécues en ton sein, nous nous disposions à accomplir la volonté de Dieu et à accompagner avec une prévoyante délicatesse tous ceux qui, parmi nous, sont appelés à suivre de plus près le Seigneur Jésus, qui "s’est livré lui-même pour nous".

Jean-Paul II
Rome, 26 décembre 1993


13 janvier 2015
Lecteurs : Alexandre 4°, Emma 3°, Calista 401, Paul 301

Aime ton prochain
Seigneur,
Souvent, je regarde l’autre...
Je vois ce qui ne va pas chez lui,
Je le juge,
Je me crois beaucoup mieux que lui,
Et je l’oublie au bord de la route.
Et toi, tu me dis :
Aime ton prochain !
Aime tous ceux qui passent sur ton chemin !
Prends bien soin d’eux,
Aide-les à se relever
Et tu trouveras en chacun un trésor !
Seigneur,
En chacun de mes jours,
Aide-moi à regarder mes frères
Avec un cœur empli d’Amour !


14 janvier 2015
Lecteurs : Clément 4°, Enzo 3°, Clémence 401, Zoé 301

Espérance du monde
Aujourd’hui, dans la nuit du monde et dans l’espérance,
j’affirme ma foi dans l’avenir de l’humanité.
Je refuse de croire que les circonstances actuelles
rendent les hommes incapables de faire une terre meilleure.
Je refuse de partager l’avis de ceux qui prétendent l’homme à ce point captif de la nuit
que l’aurore de la paix et de la fraternité ne pourra jamais devenir une réalité.
Je crois que la vérité et l’amour, sans conditions,
auront le dernier mot effectivement.
La vie, même vaincue provisoirement,
demeure toujours plus forte que la mort.
Je crois fermement qu’il reste l’espoir d’un matin radieux,
je crois que la bonté pacifique deviendra un jour la loi.
Chaque homme pourra s’asseoir sous son figuier, dans sa vigne,
et plus personne n’aura plus de raison d’avoir peur.

Martin Luther King


15 janvier 2015
Lecteurs : Salomé 4°, Paul 3°, Lorenzo 401, Noémie 301

Lettre de St Jacques II 1-6
Mes frères, ne mêlez pas des considérations de personnes avec la foi en Jésus Christ, notre Seigneur de gloire.
Imaginons que, dans votre assemblée, arrivent en même temps un homme aux vêtements rutilants, portant des bagues en or, et un homme pauvre aux vêtements sales.
Vous vous tournez vers l’homme qui porte des vêtements rutilants et vous lui dites : « Prends ce siège, et installe-toi bien » ; et vous dites au pauvre : « Toi, reste là debout », ou bien : « Assieds-toi par terre à mes pieds ».
Agir ainsi, n’est-ce pas faire des différences entre vous, et juger selon des valeurs fausses ?
Écoutez donc, mes frères bien-aimés ! Dieu, lui, n’a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres aux yeux du monde ? Il les a faits riches de la foi, il les a faits héritiers du Royaume qu’il a promis à ceux qui l’auront aimé.


16 janvier 2015
Lecteurs : Tessa 4°, Manon 3°, Tom 401, Arnaud 301

En communication avec Dieu
1. Prends ton téléphone intérieur,
Pas ton portable, tu serais tenté de faire plusieurs choses en même temps.
2. Assieds-toi et décroche, Inutile de composer un numéro.
La liaison est permanente, libre et gratuite.
3. Ne parle pas sans arrêt, Sache aussi écouter Dieu.
Il a tant de secrets à te confier
4. Ne repousse pas ton appel à l’heure d’urgence.,
tu risques d’oublier de l’appeler ou de ne plus oser...
5. Une communication matin et soir, Lui fait le plus grand plaisir.
Dieu est toujours à l’écoute.
6. Dans la journée, fait lui la surprise d’un court message,
N’abrège cependant pas trop les communications. il est si heureux de t’entendre.
7. S’il a laissé un message sur ton répondeur,
Empresse-toi de le rappeler. il ne parle jamais pour ne rien dire.
Tu peux vérifie dans l’Evangile que c’est bien sa Parole
8. Si la conversation s’avère difficile ou brouillée,
Adresse-toi à l’Esprit Saint ou à Marie.
9. S’i elle est interrompue, Cela ne peut venir que de toi,
10 Et si ton appareil tombe en panne, Va trouver un prêtre.
Par le sacrement de réconciliation,
il rétablira la communication... Et c’est gratuit !


19 janvier 2015
Lecteurs : Andréa 4°, Charlotte 3°, Gaïane 401, Ambre 301

Luc 6, 39-42
« Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber ensemble dans un trou ?
Le disciple averti sera comme le maître : pourquoi se focaliser sur la paille remarquée dans l’œil d’autrui, sans être attentif à la poutre que l’on a dans son propre œil ?
Tu te permets de dire à ton frère : laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil alors que tu ignores la poutre qui est dans le tien ! Quelle mauvaise appréciation ! Enlève d’abord la poutre de ton œil, alors tu verras clair pour retirer la paille qui est dans l’œil de ton frère ! »


20 janvier 2015
Lecteurs : Mathias 4°, Maëva 3°, Paola 401, Tom 301

Prière de Jean Vanier à la Vierge Marie
Ô Marie, donne-nous des cœurs attentifs,
humbles et doux
pour accueillir avec tendresse et compassion
tous les pauvres que tu envoies vers nous.
Donne-nous des cœurs pleins de miséricorde
pour les aimer, les servir,
éteindre toute discorde
et voir en nos frères souffrants et brisés
la présence de Jésus vivant.
Seigneur, bénis-nous de la main de tes pauvres.
Seigneur, souris-nous
dans le regard de tes pauvres.
Seigneur, reçois-nous un jour
dans l’heureuse compagnie de tes pauvres.

Amen !


21 janvier 2015
Lecteurs : Kynikou 4°, Jeannot 3°, Adrien 401, Thibault 301

Légende Amérindienne
Dans une forêt en feu, les animaux fuient en tous sens.
Seul un colibri, inlassablement, va à la rivière remplir son bec,
puis au brasier y déposer sa goutte.
Un pélican se rend compte de cela et l’interpelle :
”tu es fou, colibri, tu vois bien que cela ne sert à rien”
”oui, je sais”
répond le colibri,
”mais je fais ma part”
…soyons unis-vers un monde meilleur
C’est notre responsabilité à chacun : si nous le décidons, nous ne sommes pas impuissants.


22 janvier 2015
Lecteurs : Lilirose 4°, Viktor 3°, Fanny 401, Léo 301

"Dieu prend plaisir à vous voir faire vos petits pas, et comme un bon Père qui tient son enfant par la main, il accommodera ses pas aux vôtres et se contentera de n’aller pas plus vite que vous ! De quoi vous souciez-vous ? D’aller ou d’un côté ou de l’autre ? D’aller "vitement" ou bellement ? Pourvu qu’il soit avec vous, et vous avec lui !" Saint François de Sales

St François de Sales fut un des grands Saint de la chrétienté


23 janvier 2015
Lecteurs : Gabriel 4°, David 3°, Emma 401, Noa 301

Psaume inspiré d’Ézéchiel 34
Seigneur, je m’incline devant Toi
avec humilité.
Tu chantes pour moi,
Tu chantes pour nous tous
un chant d’amour,
fidèle depuis les temps anciens,
et si souvent, je ne l’entends pas.
Tu offres une eau claire
en suffisance à ma soif,
en suffisance à notre soif,
et si souvent, je trouble l’eau des autres.
Tu prends soin de moi,
Tu prends soin de nous tous
au jour de brouillard,
et si souvent, je bouscule de l’épaule
les plus faibles que moi.
Seigneur, jusques à quand
mon pied sera-t-il boiteux devant toi ?
Viens toi-même chercher en nous
ce qui est perdu,
fortifier en nous ce qui est malade...
Viens à notre secours,
nous t’en prions, Seigneur !


26 janvier 2015
Lecteurs : Antonin 4°, Marianne 3°, Alexia 401, Clémentine 301

Accorde-moi, Seigneur mon Dieu,
Une intelligence qui te connaisse,
Un empressement qui te cherche,
Une sagesse qui te trouve,
Une vie qui te plaise,
Une persévérance qui t’attende avec confiance
Et une confiance qui te possède à la fin.

St Thomas d’Aquin fut un des grands Saint de la chrétienté


27 janvier 2015
Lecteurs : Lisa 4°, Théo 3°, Théo 401, Oriane 301

Que nos vies soient reflet de Jésus
Dieu notre Père, Jésus ton Fils nous appelle
à être sel de la terre et lumière du monde.
Que la lumière de ta justice brille dans nos vies ;
alors nos gestes et nos paroles pourront apporter au monde
une saveur d’Évangile et nos vies seront le reflet de Jésus,
Lumière du monde.
Nous te le demandons par Jésus le Christ, notre Seigneur,
dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles.
Amen.

Journée Mondiale de la Jeunesse 2002


28 janvier 2015
Lecteurs : Garance 4°, Sonya 3°, Layla 401, Floriane 301

La question n’est pas seulement de croire en Dieu, mais de croire en l’homme, croire en nous, croire en nous-mêmes comme enfants de Dieu appelés à voir des gens comme Dieu les voit, pas comme nous voudrions qu’elles soient.
Jean Vanier
29 janvier 2015
Lecteurs : Louise 4°, Louis 3°, Christophe 401, Mathilde 301

PRIÈRE D’ESPÉRANCE
Seigneur, accorde-moi aujourd’hui cette grâce que rien ne puisse troubler ma paix en profondeur,
mais que j’arrive à parler joie, prospérité, à chaque personne que je vais rencontrer,
pour l’aider à découvrir les richesses qui sont en elle.
Aide-moi aussi, Seigneur, à regarder ta face ensoleillée, même en face des événements difficiles :
il n’en est pas un qui ne puisse être source de bien encore caché.
Donne-moi, à toute heure de ce jour, d’offrir un visage joyeux et un sourire d’ami
à chaque homme, ton fils et mon frère.
Donne-moi un cœur trop large pour ruminer mes peines, trop noble pour garder rancune,
trop fort pour trembler, trop ouvert pour le refermer sur qui que ce soit.
Seigneur, je te demande ces grâces pour tous les hommes qui luttent aujourd’hui
afin que diminue la haine et que croisse l’Amour.
Ouvre nos yeux à l’Invisible
pour que rien n’arrive à ébranler l’optimisme de ceux qui croient en Toi et qui croient en l’Homme,
qui espèrent en Toi et espèrent en l’Homme.

Sœur Emmanuelle


30 janvier 2015
Lecteurs : Jean Baptiste 4°, Bérénice 3°, Mathieu 401, Arthur 301

Matthieu 7, 24 à 27.

« Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc. Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »


2 février 2015
Lecteurs : Laure 4°, Laura 3°, Dorian 401, Inès 301

Aujourd’hui c’est la Chandeleur : fête de la Lumière. La chandeleur c’est aussi la présentation de Jésus au Temple.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (partie 1)
« Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.
Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.
Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. L’Esprit lui avait révélé qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur. Poussé par l’Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. »


3 février 2015
Lecteurs : Spencer 4°, Emmy 3°, Elisa 401, Nathan 301

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (partie 2)
Syméon prit l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu ton salut,
que tu as préparé à la face de tous les peuples :
lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d’Israël ton peuple. »]
Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qu’on disait de lui.
Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Vois, ton fils qui est là provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division. — Et toi-même, ton cœur sera transpercé par une épée. — Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes d’un grand nombre. »


4 février 2013
Lecteurs : Andy 4°, Maëlle 3°, Antoine 401, Briony 301

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc II (partie 3)
« Il y avait là une femme qui était prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser.
Demeurée veuve après sept ans de mariage, elle avait atteint l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. S’approchant d’eux à ce moment, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.
Lorsqu’ils eurent accompli tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.
L’enfant grandissait et se fortifiait, tout rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. »


5 février 2015
Lecteurs : Bastian 4°, Ugo 3°, Quentin 401, Léa 301
Evangile de St jean 8 1-12

Jésus s’était rendu au mont des Oliviers ; de bon matin, il retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s’assit et se mit à enseigner. Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu’on avait surprise en train de commettre l’adultère. Ils la font avancer, et disent à Jésus : « Maître, cette femme a été prise en flagrant délit d’adultère. Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, qu’en dis-tu ? » Ils parlaient ainsi pour le mettre à l’épreuve, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus s’était baissé et, du doigt, il traçait des traits sur le sol. Comme on persistait à l’interroger, il se redressa et leur dit : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter la pierre. » Et il se baissa de nouveau pour tracer des traits sur le sol. Quant à eux, sur cette réponse, ils s’en allaient l’un après l’autre, en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme en face de lui. Il se redressa et lui demanda : « Femme, où sont-il donc ? Alors, personne ne t’a condamnée ? » Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. » De nouveau, Jésus parla aux Juifs : « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. »


6 février 2015
Lecteurs : Marine 4°, Lilou 3°, Georges 401, Enzo 301

Nous avons tout dans le Christ

Si tu brûles de fièvre,
Il est la Source qui rafraîchit ;
Si tu es oppressé par tes fautes,
Il est la Délivrance ;
Si tu as besoin d’aide,
Il est la Force ;
Si tu as peur de la mort,
Il est la Vie ;
Si tu désires le ciel,
Il est la Voie ;
Si tu fuis les ténèbres,
Il est la Lumière ;
Si tu as besoin de nourriture,
Il est l’Aliment.
Saint Ambroise de Milan (340-397)


9 février 2015
Lecteurs : Carla 4°, Rachel 3°, Emmanuel 401, Jacques 301

Aimer !

Aime aimer ! ... pour de vrai, quand même cela fait mal, quand même tu n’y réussis que si imparfaitement.
Aime aimer, et tu Le connaîtras ! ... et tu Le reconnaîtras, Lui, que tu cherchais !
Et en cette Rencontre, tu auras trouvé tout, tout ce que réclamaient tes faims et tes soifs, et Il te donnera, et saura les apaiser, encore et toujours plus de ces Faims et ces Soifs de Lui, l’Amour. Et Il t’apprendra à en révéler la Joie aux autres, à tous.
Et ce sera pour toi, pour tous, avec Lui, dans le toujours de l’au-delà du temps, la Joie de la Victoire, la Pleine Vie, enfin !

Abbé Pierre


10 février 2015
Lecteurs : Guillaume 4°, Elyn 3°, Yann 401, Lou 301

Etre et non paraître...

Etre et non Paraître...
savoir rester humble face à l’immensité de l’univers
que l’on est infiniment petits il faut le reconnaître
qu’il y a toujours plus grand que nous sur cette terre
Aux riches bien vêtus on fait des courbettes
Aux pauvres en haillons on fait des grimaces
peut-être que l’âme du pauvre est bien plus honnête
que celle de ce seigneur de la haute classe
L’habit ne fait pas le moine, dit l’adage
on ferait bien d’y prendre de la graine
Ce n’est pas le plus beau qui est le plus sage
la vraie grandeur est dans l’âme humaine


11 février 2015
Lecteurs : Guillaume 4°, Elyn 3°, Yann 401, Lou 301

Accepte… que Jésus ressuscité entre dans ta vie… Si tu es indifférent, accepte de risquer : tu ne seras pas déçu. S’il te semble difficile de le suivre, n’aies pas peur, fais-lui confiance, sois sûr que Lui, il est proche de toi, il est avec toi et te donnera la paix que tu cherches et la force pour vivre comme Lui le veut.

Pape François


12 février 2015
Lecteurs : Elisa 4°, Jimmy 3°, Brian 401, Alexia 301

Mercredi prochain nous entrons dans le temps du Carême

Entrer dans le Carême. (Partie 1)

Entrer en Carême, c’est ouvrir sa porte
et réapprendre à bouger, à se déplacer, à vivre.
C’est refuser de rester figé dans ses positions,
ses dogmes ou ses certitudes absolues.
Entrer en Carême, c’est aussi changer de cap.
Mettre le cap sur Dieu en se laissant déranger
par les coutumes des autres, leurs idées,
leurs habitudes, leurs langues.
Se laisser surprendre par la musique de l’autre,
qui dit un autre rythme, un autre temps,
une autre chanson.
Entrer en Carême, c’est aussi se mettre à l’écoute
de la Parole, celle qui, au milieu des bavardages,
nous touche au cœur et nous arrache
non une larme, un billet de banque ou un chèque,
mais un geste de pardon, d’amour ou de paix.


13 février 2015
Lecteurs : Ella 4°, Pierre 3°, Jérémy 401, Tristan 301

Entrer dans le Carême. (Partie 2)

Entrer en Carême, c’est se mettre à l’écoute
de la réussite de Dieu, celle qui accepte la blessure,
celle qui ne profite pas de l’échec du faible,
celle qui n’exploite pas la naïveté
ou la sueur du faible.
Entrer en Carême, c’est se mettre à l’écoute
de l’amour de Dieu.
Pas un amour maquignon qui ne tient compte
que du tour de taille, de la beauté des yeux
ou du regard.
Un amour qui vous apprend à lire autrement,
à parler, à partager, à se rencontrer autrement.


Commentaires

Annonces

A la une cette semaine : nos vététistes vice champions régionaux UNSS

Eléonore, Appoline, Thibault et Pablo ... nos champions !

Bravo à nos élèves pour leur seconde place à la compétition de VTT UNSS de ce mercredi 29 mars 2017