Chemin de Croix 2012 ... inspiré par le Père Guy Gilbert

mardi 10 avril 2012
par  Olivier BRUNA
popularité : 4%

Partageons ce Chemin de Croix que nous avons proposé à nos élèves ce Vendredi Saint !

CHEMIN DE CROIX PAR GUY GILBERT

Si tu souffres.

Si tu es dans les ennuis,

Si tout va mal pour toi,

Si ton amour s’est barré,

Si ton meilleur ami t’a trahi,

Si tu es malade,

Si tu es handicapé,

Si tu es seul,

Si…

Alors, ensemble, on va faire ce Chemin de Croix !

Si tout va bien pour toi,
Si tu as un amour et un travail,
Si ta forme est superbe,
Si l’horizon s’éclaire pour toi,
Si ta vie est un conte de fée,
Je t’en prie, faisons ensemble le Chemin de Croix !

Tu n’es pas bête, tu sais bien que la souffrance peut t’atteindre n’importe quand et n’importe où.

Vis ce Chemin de Croix avec tous ceux et celles qui n’ont pas ta chance.

Le Chemin de Croix n’a pas d’autre but que…
…de suivre le Christ dans son calvaire.
…et d’aller au-delà de cette souffrance insupportable.

Allons au-delà ensemble et tu verras au bout la lumière qui te transfigurera…

PREMIERE STATION : JESUS EST CONDAMNE A MORT

Ce mec avait tout donné, tout offert. Il avait parlé d’Amour, vécu l’Amour, guéri des malades et des cœurs innombrables.
Les petits, les pauvres, les chômeurs, les SDF, les étrangers, les sans papiers… c’était sa priorité. Et on l’accuse de toutes les méchancetés.
Il était tout simplement en priorité du côté des perdants. Et ça les curés de son temps, les juges, les flics le trouvaient intolérable. Ceux et celles qui avaient l’argent et la puissance trouvaient absolument aberrant que le Christ clame :
« Bienheureux les pauvres, les exclus, les oubliés, les rejetés de la terre, parce qu’ils seront les premiers dans le Royaume de Dieu ».
Alors direction la boucherie : « On va te faire passer l’envie de penser que le plus petit de tous les humains est le plus grand aux yeux de ton Père ».

Prions pour les victimes, ceux et celles qui ont été agressés, violés, volés, traumatisés à vie. Ils sont les préférés de Dieu.
Prions pour ceux et celles qui savent que leur maladie les entraîne vers la mort.

DEUXIEME STATION : JESUS EST CHARGE DE SA CROIX

Imaginez cette croix lourde qu’il porte. Il avait été battu auparavant. Son sang avait coulé longtemps. Des épines d’Orient particulièrement longues avaient été enfoncées sur sa tête. Epuisé, il doit porter lui-même l’instrument de son supplice. « Il portait nos maladies » Il a tout porté. Toi, moi. A chaque souffrance que tu vis, Il est là, en toi, sans problème.

Prions pour dire au Christ : « Aide-moi, je T’en supplie ». Et n’oublions jamais qu’il nous donnera toujours la force.

TROISIEME STATION : JESUS TOMBE POUR LA 1ère FOIS

Normal, il est épuisé, mais tout le monde s’en fout. Qu’il aille au supplice debout ou à genoux, qu’on en finisse. Il est écrasé par nos manques d’amour, tout simplement, il faut le savoir. Sur terre, notre vocation c’est l’amour. Tout ce qui va contre l’Amour nous fait nous écrouler.

Prions pour nous d’abord qui tombons si facilement. Chute après chute, à condition que tu les mettes face au Seigneur, tu verras, elles diminueront.

QUATRIEME STATION : JESUS RENCONTRE SA MERE

Imagine sa Mère. Elle l’a porté, fait, cajolé, bercé. Elle l’a vu dire ses premiers mots, jouer avec ses copains, se blottir contre elle. Elle a vu l’enfant merveilleux grandir et l’adolescent s’épanouir, émerveillée. Elle a suivi l’adulte dans son chemin. Et son Petit est là, éclaboussé de sueur et de sang.

Prions pour toutes les mères crucifiées, penchées sur les lits de leurs gosses accidentés, malades, handicapées. Prions pour les mères épouvantées par toutes les drogues qui rendent fantômes leurs gosses et terrifiant le calvaire de ceux et celles qu’elles ont portés et qui s’enfoncent dans la nuit sans fond des rêves inaccessibles et qui tuent…
Prie pour ta maman.

CINQUIEME STATION : SIMON DE CYRENE PORTE LA CROIX

Un mec revenait des champs. Les soldats l’appellent : « Ce Jésus n’en peut plus, aide-Le ». Il le fait. A travers Simon de Cyrène, pense à tous ceux et celles qui t’ont porté, aidé, soutenu. Toute ta vie est jalonnée de Simon de Cyrène.

Prions pour ne jamais oublier que le mot reconnaissance est un des plus beaux noms de l’amour. Sache dire merci. Une vie qui est pleine de « merci » est une vie rayonnante. Porte les autres, ils te porteront.

SIXIEME STATION : VERONIQUE ESSUIE LA FACE DE JESUS

Les femmes savent les gestes d’amour mieux que quiconque. Le visage ravagé du Christ l’a vrillée jusqu’au fond du cœur, Véro. Alors avec la tendresse infinie qu’une femme sait donner, elle essuie le sang et la sueur de Jésus.

Prions pour que nous inventions toujours les gestes d’amour qui sauvent. Les gestes témoignent tellement plus que les paroles.

SEPTIEME STATION : JESUS TOMBE UNE 2ème FOIS

Le calvaire est loin. L’épuisement du Christ grandit. Notre existence terrestre est courte et longue à la fois. Les chutes émaillent nos vies. Les épreuves tombent drues. Il est déjà tombé deux fois. Il nous relèvera mille et une fois.

Prions pour ne jamais dire à quelqu’un : Tu ne changeras jamais ! On peut tuer ainsi l’être aimé. Pense toujours qu’après la chute on peut toujours se relever. Les êtres de lumière dont nous manquons tragiquement, ce sont d’abord des êtres de miséricorde.

HUITIEME STATION : JESUS RENCONTRE LES FEMMES DE JERUSALEM

Elles sont toujours là. Les mecs se sont tous barrés, Pierre en tête. Jean seul est resté. Qui reste lorsque tout va mal pour toi ? Pas grand monde. Et toi, que fais-tu vis-à-vis de celui ou celle qui est dernier de classe, qui est moins souriant, qui est moins attirant ? Jésus devait être émerveillé, dans le cauchemar dingue qu’il vivait, de voir ces yeux d’amour qui l’accompagnaient jusqu’au bout. Qui est la priorité de ta vie ? Ton regard fraternel va d’abord vers qui ?

Prions pour demander au Seigneur une priorité quotidienne pour celui ou celle qui est différent, malade, seul, dépressif, violent. Demandons les Yeux d’Amour du Christ qui regardent en priorité vers les petits, les démunis.

NEUVIEME STATION : JESUS TOMBE UNE 3ème FOIS

Y’en a marre qu’il retombe encore le Christ ! Et pourtant, il nous fait un sacré signe. Il est humain comme moi, comme toi. Il n’en peut plus comme moi, comme toi. Alors, mets-toi à genoux comme Lui. Et tu comprendras qu’Il est jusqu’à la fin des temps, du côté des souffrants.

Prions pour que le Christ nous apprenne à pardonner « 77 fois 7 fois » comme Il nous le dit dans l’Evangile, c’est-à-dire à l’infini. Soyons des êtres de pardon, pardonnons inlassablement.

DIXIEME STATION : JESUS EST DEPOUILLE DE SES VETEMENTS

A poil, tout nu ! Pour tout être, ce dénuement est terrible. Les prisonniers ont toujours été blessés intérieurement quand, au commissariat comme en entrant en prison, ils doivent se dépouiller de tout. Et tous ceux et celles qui, dans les camps nazis, n’avaient plus d’identité, puisque c’est nu qu’on les amenait aux chambres à gaz. Et nous, il nous faut revêtir sans cesse cet homme nouveau qui nous pousse à un combat quotidien pour plus d’amour.

Prions, comme Saint Paul, pour demander seulement que Dieu nous recouvre du manteau de l’Amour. Jamais aucun être humain ne pourra t’enlever ce manteau-là.

ONZIEME STATION : JESUS EST CLOUE SUR LA CROIX

Tant d’êtres sont cloués sur des lits d’hôpitaux : des jeunes accidentés à la sortie des boîtes de nuit, des handicapés, des malades, des anciens.

Prions pour toutes ces personnes qui souffrent dans leur chair et dans leur cœur, que notre tendresse aille vers eux, que notre regard sur eux ne soit pas encore d’autres clous que l’on enfonce.

DOUZIEME STATION : JESUS MEURT SUR LA CROIX

Il est mort comme nous mourrons. L’heure viendra. Ce deuxième berceau qui est la mort doit être attendu avec sérénité, médité avec passion tout au long de notre vie. Pour cela, il faut vivre passionnément aujourd’hui. J’ai 24 heures pour ça. Ça ne peut nous mettre qu’en état d’urgence pour aimer pleinement aujourd’hui, comme si tout dépendait de moi, en sachant que seul ma prière et l’amour offerts dynamiseront toute minute, toute seconde.

Prions pour demander chaque jour la grâce de bien vivre nos 24 heures. C’est le sens de la phrase superbe du Notre Père : « Donne-nous aujourd’hui le pain du jour ».

TREIZIEME STATION : JESUS EST REMIS A SA MERE

Tout est fini, Marie reçoit les restes écartelés de son Fils. Au dernier instant, Il la confie à Jean : « Voici ta Mère ». Et à Marie, Il a ajouté : « Voici ton fils ». On est lié à Marie dans cet ultime instant.

Prions Marie, elle a une puissance inégalable auprès de Dieu. N’aie pas peur d’égrener chaque jour ton chapelet. Méditée, cette prière a une force pas possible.

QUATORZIEME STATION : JESUS EST MIS AU TOMBEAU ET RESSUSCITE LE TROISIEME JOUR

Voilà le Signe qui nous sauve et donne à chaque chrétien la joie parfaite sur terre. La résurrection est pour nous le Signe absolu que la Croix est le passage obligé pour aller vers la lumière. Bûche ta foi, bûche tes certitudes, ne mélange pas tout. Tu es unique. Dieu t’a créé pour l’éternité. Enfermé sur terre dans ta carcasse humaine, tu dois t’en servir pour bâtir un monde d’amour. C’est ta seule issue. Ta vie ne sera alors que don.

Prions pour que chacun et chacune vivent leur vie de telle manière qu’à leur seule façon de vivre on pense que c’est impossible que Dieu n’existe pas.


Le vrai chemin de Croix du Père Guy Gilbert

Commentaires

Annonces

A la une cette semaine : nos vététistes vice champions régionaux UNSS

Eléonore, Appoline, Thibault et Pablo ... nos champions !

Bravo à nos élèves pour leur seconde place à la compétition de VTT UNSS de ce mercredi 29 mars 2017